AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Chris Caldwell

Aller en bas 
AuteurMessage
Chris Caldwell
•• épargné ; ignoré du mal ••
avatar

▌Nombre de messages : 10
▌Points personnage : 9


MessageSujet: Chris Caldwell   Dim 10 Jan - 0:37


••CHRIS CALDWELL ••



••IDENTITÉ


    NOM:CALDWELL
    PRÉNOM(S): Chris
    SURNOM: Aucun pour le moment
    STATUT:Célibataire
    ÂGE & LIEU DE NAISSANCE: 24 ans, né à Denver
    NATIONALITÉ: Américain
    MÉTIER: Vendeur à Boston
    GROUPE: Etranger
    RANG: Épargnés




    ••MENTAL

      CARACTÈRE:
      Chris possède ce qu'on pourrait qualifier comme un caractère de chien ! Pourtant, c'est un bon garçon...quand il le veut ! En fait, il a toujours eu l'autorité en horreur, à cause de son père. C'est
      un garçon très sensible mais qui cache cette part de sa personnalité sous son masque de jeune rebelle. Quand quelque chose ne lui plaît pas, il n'hésite pas à le faire remarquer, ce qui lui
      vaut parfois de s'attirer des ennuis. Il n'a pas vraiment la langue dans sa poche et préfère parfois passer pour ce qu'il n'ait pas que de s'excuser par exemple. Oui, vous l'avez remarqué, il peut être
      parfois énervant. Mais ceux qui l'ont connu plus jeune savent que qu'il cache des blessures qui ont peine à se refermer. Il ne voudra jamais montré à personne ses faiblesses. Son séjour en prison l'a forgé.

      DÉFAUTS MAJEURS: Curieux– Rancunier – Pas diplomate
      QUALITÉS MAJEURES: Loyal – Juste -Sincère
      PRÉFÉRENCE SEXUELLE:Hétéro
      VICES/TROUBLES/PHOBIES: Ses vices ? Il aime beaucoup jouer les mauvais garçons... Oui, c'est particulièrement pénible je vous l'accorde... Il n'a aucun trouble reconnu à ce jour mais par contre, il est extrêmement mal à l'aise
      dans un espace renfermé.
      PARTICULARITÉS: Il aime beaucoup l'art. Il sait très bien dessiner mais chut ! Razz
      MANIE(S): Est-ce que se mettre dans toutes sortes de situation étrange peut-être considéré comme une manie
      ?



    ••PHYSIQUE

      TYPE:Caucasien
      TAILLE:1m70
      POIDS: 75 kg
      YEUX: Bleu mais il arrive qu'il prenne une légère teinte turquoise quelquefois...
      CHEVEUX: Chatainfoncé
      CORPULENCE: Dans la moyenne
      PILOSITÉ: Imberbe
      SIGNES DISTINCTIFS/AUTRES: Chris possède un tatouage à
      l'épaule gauche. Tatouage qui represente un loup
      STYLE VESTIMENTAIRE: Il ne quitte jamais son blouson de
      cuir, qu'il affectionne tout particulièrement. Sinon, il est un fervent adepte du style jean-basket.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chris Caldwell
•• épargné ; ignoré du mal ••
avatar

▌Nombre de messages : 10
▌Points personnage : 9


MessageSujet: Re: Chris Caldwell   Dim 10 Jan - 0:41

•• HISTOIRE

    Salut, moi c'est Chris. Mon histoire n'est pas celle qu'on trouve dans les livres, c'est l'histoire d'un type comme tout le monde. Limite pénible des fois.

    Pour commencer...
    Pour commence, je n'ai jamais connu ma mère. Elle est morte quand j'avais un an, tuée dans un accident de voiture. Mon père ne supportait plus de rester dans la ville où elle est morte alors nous avons déménagé dans un patelin paumé du nom de Anderson, dans le Missouri.
    Mon père a très mal vécu la mort de ma mère, il l'aimait tendrement. Quant à moi, je ne me souviens pas d'elle. Je l'ai vu sur les photos. Blonde, souriante... Le modèle de mère que l'on voit souvent.
    Ma vie à Anderson n'a aucun intérêt jusqu'à mon entrée au collège. Là, ça a commencé à devenir délicat. Mon père a peu à peu sombré dans l'alcool et l'addiction aux antidépresseurs. Et quand il avait l'esprit suffisamment clair pour se rendre compte de ma présence, il ne trouvait rien d'autre à faire que de me rendre responsable de la mort de ma mère et de me rouer de coups quand il en avait l'occasion. Comme si cela ne suffisait pas, je devais en plus subir les moqueries de quelques crétins de mon collège. Car, oui, j'ai eu la mauvaise idée de prendre la défense d'un de mes camarades qui se faisait brutaliser une fois. Et depuis, j'étais le défouloir du genre de brute que je ne peux pas encadrer. Et comme un idiot, je ne me défendais jamais. Les choses ont bien changés depuis mais à l'époque j'étais même pas capable d'écraser une mouche, vous voyez le truc ? Et cela a duré jusqu'à mon entrée au lycée. Au lycée, je me suis vraiment affirmé. Enfin, je veux dire que je n'étais plus le puching-ball de ces pauvres andouilles puisque j'ai vite appris que c'était « marche ou crève » dans le système. Je me suis lié à des personnes que nul aurait envie d'avoir sur le dos.

    Nage avec les requins, et tu deviendras un requin...
    Mes amis étaient principalement des bikers. Vous voyez, ce genre de mecs qui prennent les Hell's Angels pour des dieux et qui ne jurent plus que par le sexe, l'alcool et le rock n' roll ? Oui ce genre de mec. Trainer avec eux m'a fait une réputation de gros dur. Pourtant, ils ne faisaient rien de bien méchant. Il n'y a eu q'un cas où les choses ont dégénérés, et je me suis, malgré moi, retrouvé en plein dedans. Mais ce n'est pas quelque chose dont je voudrais réellement parler. Bon... Si vous insistez... Il y eu quelques problèmes de drogues au sein du groupe. Un des types avec lesquels je trainais et dont j'étais tout particulièrement proche faisait le pont entre un dealer et ses clients. Et cet idiot n'a rien trouvé de mieux à faire que de garder la drogue pour lui. Et quand le dealer l'a appris, Tom, c'est ainsi qu'il s'appelait, a eu des soucis. Et moi, pauvre andouille, j'ai tenté de l'aider. C'est moi qui l'ai accompagné quand il devait rembourser le dealer. Malheureusement, les flics qui nous avaient à l'œil depuis un moment pour on-ne-savait-quelles-raisons nous sont tombés dessus. Et même si je n'avais rien à me reprocher, j'ai fini au frais. Je vous dis pas la tête que mon père a tiré quand les flics lui ont téléphoné. Depuis cet incident, j'ai commencé à prendre mes distances d'avec le groupe. Jusqu'à le quitter.

    Ce sont parfois ceux à qui nous donnerions notre vie qui nous trahissent...
    Depuis ma visite dans les taules d'Anderson, mon père me gardait à l'œil. Le bruit courut très vite, et rapidement, j'eus une réputation de caïd. Ce qui me valut un certain succès auprès des filles. Mais ce n'était pas le plus important.
    Ce soir-là, je venais de raccompagner ma petite amie chez elle. Il n'était pas vraiment tard mais mon père m'avait imposé un couvre-feu depuis cette histoire de drogue dans laquelle j'ai été malgré moi impliquée. J'étais donc assez en retard. Je sentais que j'allais me prendre une taulée en rentrant mais j'y étais tellement habitué que cela m'était égal à présent. Comme chaque soir, j'ai poussé la porte de chez moi. Je m'attendais à voir mon père avachis dans le fauteuil. Comme toujours. Mais non. Il m'attendait dans la cuisine. Assis sur une chaise, il semblait incroyablement sobre.
    « Chris »
    Je me suis figé sur le seuil. Ce n'était pas normal. Soit j'avais quelque chose de mal, soit mon père avait un aveu à me faire. Il s'appuya sur le dossier de sa chaise et jeta quelque chose sur la table,bien à ma vue. Un léger sachet. Contenant certainement quelques drogues.
    Une chose était certaine, ce n'était pas à moi. Mon père me demanda calmement comment cela se faisait qu'il retrouve ce sac dans ma chambre.
    «  Bon sang Chris ! Ton séjour au frais ne t'a pas suffit ? Il faut maintenant que tu planque cette m*rde dans MA maison ?!
    - Papa, ce n'est pas à moi !
    - Comment pourrais-je te croire ?
    - Eh bien crois-moi ! Je ne touche pas à ça ! La dernière fois, j'ai été arrêté par erreur ! »
    Je pouvais voir dans ses yeux qu'il ne me croyait pas. Et alors, j'ai subitement eu une drôle d'impression. Quelqu'un tentait de me piéger. Pourquoi ? Je n'en avait aucune idée. Je n'avais pas tout particulièrement d'ennemis. Je suis monté dans ma chambre, cogitant cela. Pendant une bonne heure, je cherchais une réponse. A peine un quart d'heure plus tard, j'entendis mon téléphone sonner. C'était Tom. Que je n'avais plus revu depuis que j'avais cessé de voir le groupe de biker.
    «  Chris ! Je suis désolé ! »
    Il avait l'air affolé et je ne comprenais pas pourquoi. Tom était en quelques sortes mon meilleur ami donc je me suis rapidement inquiété pour lui.
    «  Tom mais qu'est-ce qui ne va pas ?
    - J'ai du le faire ! Je te demande pardon !
    - Mais de quoi tu parles ?
    La police allait fouiller chez moi, alors j'ai du planquer la came que j'avais ! Je suis désolé »
    La nouvelle me tomba dessus comme un coup de massue quand je compris. Tom avait caché la drogue qu'il avait dans ma chambre. Pour induire la police en erreur. Je restais abasourdis. Après tout ce que j'avais fait pour lui ! Il avait osé me faire ça...
    «  Tom ! Comment t'as pu...
    -Chris, tu n'as pas le temps, les flics vont venir chez toi ! Faut que tu te débarrasse du sac.
    -Et tu me dis ça pourquoi ? Pour soulager ta conscience ? »
    J'ai raccroché d'un coup sec. J'étais déjà tombé pour quelque chose que je n'avais pas fait. Là, il y avait une quantité de drogue suffisante pour me faire arrêter pour un bon moment. Alors je n'avais pas le choix. Je devais faire mon sac et me tirer quelque temps avant. Lorsque j'ai ouvert mon placard, une autre surprise m'attendait. Un grand nombre de sachet se déversa sur moi. Beaucoup, beaucoup de drogue. Je faillis céder à la panique. La police n'allaient pas tarder à arriver et il fallait que je me dépêche ! Malheureusement pour moi, mon père entra dans ma chambre au moment où je faisais mon sac. Un regard vers le tas de sac devant mon placard et une conclusion hâtive plus tard, il dirigea son regard chargé de colère vers moi. Pas le temps de blablater. J'ai jeté mon sac sur mon épaule et j'ai enjambé la fenêtre qui heureusement était ouverte. Comme le toit était en pente de ma fenêtre jusqu'à la véranda, je me suis laissé glissé jusqu'au bord et atteint le sol d'un bond. J'entendis mon père hurler mon nom alors que le bruit des sirènes de police montait jusqu'à moi. J'ai couru aussi vite que j'ai pu jusqu'au garage derrière la maison pour attraper la moto que mon père avait bien voulu m'offrir pour mes seize ans. Je l'ai sorti du garage et je l'ai poussé vers un buisson dans lequel je l'ai caché. Puis je suis retourné en direction du garage. Malheureusement, je n'ai pas pu atteindre ma cachette à temps. Je me suis fait repéré en moins de deux. Les flics m'ont plaqué contre le mur avec un violence à me couper le souffle et m'ont passé les menottes avant de me faire monter dans la chambre. Les flics me hurlaient dessus en me demandant d'où venait toute cette came tandis que mon père regardais la scène. Je gardais le silence. Après tout, tout ce que j'aurais dis aurait pu être retenu contre moi, non ? Après avoir fouillé toute la chambre, ils m'ont embarqué. J'ai passé la moitié de la nuit dans une salle d'interrogatoire. Les questions fusaient. Et malgré tout, je ne niais pas les faits. Parce que contrairement à Tom, je ne trahissaient pas mes amis. Tom était déjà tombé plusieurs fois pour trafic de drogue. Car il gardait souvent la drogue pour lui et la revendait pour son propre compte. Contrairement à moi qui tombais une seconde fois pour quelque chose que je n'avais pas fait. Autrement dit, j'avais plus de chance que lui de m'en sortir.. Alors j'ai tout pris pour moi. J'ai donc inventé un mensonge pour dire que la drogue était à moi. Lors du procès, cela m'a valu trois ans de taule. Pour un connard qui m'avait trahi...

    En direction de Boston.
    J'avais tout juste seize ans quand je suis entré au centre. J'en suis ressorti à presque vingt ans. Ma vie en prison se résumait à raser les murs et fermer ma grande bouche. Durant trois ans, je me suis fait discret. Pour la simple et bonne raison que contrairement à la plupart des détenus, je n'avais rien fait de mal, sinon protéger un ami. Donc, je n'étais pas en mesure de me battre face au genre de gros malabar que renfermait les murs du centre de détention. J'ai quand même eu quelques problèmes malgré tout mais rien de grave.
    A ma sortie, les habitants de Anderson me regardaient de travers. Personne ne savait vraiment ce qui s'était passé. Mais ce n'est pas pour autant qu'ils ne m'ont pas jugés. Lorsque je suis arrivé chez mon père, j'ai trouvé la porte close. Mon père ne voulait plus de moi. J'étais la honte de la famille, j'étais ce qu'il ne voulait pas que je sois. J'ai rapidement compris que je n'avais plus ma place ici. Et tout ça à cause d'une personne, Tom. Après avoir interrogé quelques une de ses connaissances, j'appris que Tom était à Boston. Quelques explications allaient s'imposer entre lui et moi. Et cela ne serait pas une partie de plaisir.
    Après avoir réglé quelque soucis, je me suis mis en route pour Boston. Tout de suite, je compris que retrouver Tom dans cette masse humaine ne serait pas facile. Mais je ne voulais pas repartir tant que je ne l'avais retrouvé.
    La première chose que j'ai faite à mon arrivée à Boston, ce fut de me faire tatouer un loup sur l'épaule gauche. Mon père avait toujours eu les loups ET les tatouages en horreur. Alors faire un tatouage représentant un loup était une manière de lui faire un bras d'honneur.
    Durant quelques jours, j'ai pu rassembler un bon nombre d'informations sur Tom. Il n'était pas du genre discret alors c'était comme si il avait laissé une trace à chacun de ses pas. Comme le Petit Poucet mais en plus difficile à pister... Au final, j'ai réussi à avoir son adresse. Après avoir été frappé un bon nombre de fois à sa porte, j'ai peu à peu perdu patience. Le pire c'était que cet idiot savait que j'étais là puisque la plupart du temps,je le voyais par la fenêtre. Tout ce que je voulais, c'était m'expliquer avec lui. Un jour, son appart était ouvert. Alors j'ai fais la bêtise d'entrer à l'intérieur. Sauf que au final, je me suis encore fait cueillir par la police. Oui cela fait beaucoup... Trois fois à cause de Tom. Lui et ses combines à deux balles me mettaient sans arrêt dans les ennuis alors que je n'en avais pas besoin. Résultat, nouveau séjour en prison. Génial. Je récoltai une peine pour entrée par effraction alors que cet andouille de Tom n'était même pas fichu de fermer une porte correctement. Mais j'ai passé à peine une semaine là-bas car finalement un mystèrieux coup de fil indiqua qu'il y avait méprise. Tom. Encore une fois. Il avait avoué avoir laissé la porte de l'appart' ouverte.La police m'a mis dehors, comprenant que je n'avais rien à faire là. Et c'est à la sortie que j'ai rencontré Maureen.

    Maureen, une aide particulière.
    Ils venaient de me mettre dehors. Et elle était là. En train de pleurer. Je n'ai pas vraiment compris pourquoi mais j'ai proposé mon aide. J'aurais pu comprendre qu'elle ait peur de moi vu que je venais de sortir de garde-à-vue. N'importe qui aurait été méfiant. Mais elle ne l'a pas été. Elle m'a même proposé de partager le taxi avec elle pour rentrer. Contrairement à beaucoup, elle ne m'a pas jugé et m'a même proposé de retrouver Tom pour que je discute avec lui. Je ne voulais pas l'impliquer là-dedans car je trouvais que cette histoire commençait à aller trop loin. Mais elle a insisté. Et j'ai cédé.
    Grâce à son aide précieuse j'ai pu retrouver Tom. Quand il m'a vu débarquer, il a eu peur. Peur de quoi ? Que je le tue ? Rolling Eyes A force de persuasion, j'ai réussi à parler avec lui. S'il m'avait fait ce coup foireux il y a trois ans de cela, c'était parce qu'il avait plus ou moins la corde au cou. Le dealer a qui il volait la came avait juste besoin d'une preuve pour envoyer des gens lui régler son compte. Donc s'il se faisait arrêter en possession des sachets qu'il avait planqué dans ma chambre, c'était fini pour lui. Indirectement, je lui avais sauvé la vie. Tom s'en ait quand même sorti avec un œil au beurre noir. Cela faisait trois ans que je rêvais de lui abattre mon poing dans la figure. Chose faite. C'était fini avec cette ombre de mon passé. Et en partie grâce à Maureen qui m'avait aidé.

    Nouvelle vie
    Je me suis installé à Boston. Et malgré mon casier judiciaire bien rempli, j'ai rapidement pu trouver du boulot. Maureen m'a trouvé une liste d'offres d'emploi et j'ai rapidement eu une réponse favorable. Enfin, une personne qui ne me montrait pas du doigt et qui m'aidait. Ce fut la seule à me croire quand je lui ai raconté mon histoire.
    J'ai pu refaire ma vie, trouver un travail, avoir mon propre appartement... Enfin bref, Boston est une ville qui m'a permis de prendre un nouveau départ.
    Ce qui m'amène à New Carby à présent ? Bonne question. Je crois que c'est parce que Maureen m'en avait brièvement parlé... Et parce que comme elle n'a plus vraiment donné de nouvelles, je voulais vérifier si tout allait bien pour elle. [justify]

•• RELATIONS

    Maureen Morgan : La seule personne qui a tendu la main à Chris au lieu de lui jeter la pierre. Chris lui en ai toujours reconnaissant. Grâce à son aide, il a pu trouver un travail et refaire sa vie.

•• VOUS

    VOTRE ÂGE: 17 ans ( 18 dans quelques mois Razz )
    AVATAR: Jared Leto
    PRÉSENCE: Aussi souvent que possible en général je suis dispo le soir
    MULTICOMPTES: Non
    COMMENT AVEZ-VOUS CONNU LE FORUM: Grâce à Maureen Wink qui m'en a parlé ^^
    COMMENTAIRES:


Dernière édition par Chris Caldwell le Dim 10 Jan - 22:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chris Caldwell
•• épargné ; ignoré du mal ••
avatar

▌Nombre de messages : 10
▌Points personnage : 9


MessageSujet: Re: Chris Caldwell   Dim 10 Jan - 0:42

Rachel Hills a écrit:
Bienvenue à toi!!

Merci Razz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maureen Morgan
•• damnée ; son âme est vendue ••
avatar

▌Nombre de messages : 462
▌Points personnage : 228

▌Âge : 26 ans
▌Métier : Serveuse au Coyote
▌Statut : Célibataire

MessageSujet: Re: Chris Caldwell   Dim 10 Jan - 0:55

3 pages, Chris, n'est-ce pas! lol
Trop contente que tu sois parmi nous, mais pas assez fraiche pour pouvoir lire ta fiche ce soir! lol
Mais je la lirais attentivement demain, sans faute!!!!

Avis à mes collègues admi: PREUM's pour valider la fiche de mon Chrisounet....


Chrisounet ça sonne pas super!!! Vais t'appeler Sammy ça nous rappellera de bons souvenirs! lol

_________________
Avi by Declan. Merci
    "Comme j'ai mal
    Je n'verrai plus comme j'ai mal
    Je n'saurai plus comme j'ai mal
    Je serai l'eau des nuages
    Je te laisse parce que je t'aime
    Je m'abîme d'être moi-même
    Avant que le vent nous sème
    A tous vents, je prends un nouveau départ"

    Mylène Farmer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chris Caldwell
•• épargné ; ignoré du mal ••
avatar

▌Nombre de messages : 10
▌Points personnage : 9


MessageSujet: Re: Chris Caldwell   Dim 10 Jan - 0:56

Christounet Razz ? C'est sûr Sammy ça sonne mieux mais bon Razz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Helen Morgan
•• épargnée ; ignorée du mal ••
avatar

▌Nombre de messages : 55
▌Points personnage : 16

▌Âge : 46 ans
▌Métier : Intendante au Ranch Hills
▌Statut : Mariée

MessageSujet: Re: Chris Caldwell   Dim 10 Jan - 2:21

Erm, tu sembles bien complice avec ma fille qui n'est pas ma fille, toi Suspect . Gare, je surveille... !
En attendant, un grand bienvenue à toi parmi nous, en te souhaitant un bon amusement (ou une bonne torture, dépends de ce que tu fais de ma Maureen *hoche la tête* )
A bientôt!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.sanctuaryforkids.org/
Maureen Morgan
•• damnée ; son âme est vendue ••
avatar

▌Nombre de messages : 462
▌Points personnage : 228

▌Âge : 26 ans
▌Métier : Serveuse au Coyote
▌Statut : Célibataire

MessageSujet: Re: Chris Caldwell   Dim 10 Jan - 22:40

"ma fille qui n'est pas ma fille" dixit ma môman qui n'a pas son pareil pour embrouillé les nouveaux venus!

Tu es validé mon chèr ami de Boston!

_________________
Avi by Declan. Merci
    "Comme j'ai mal
    Je n'verrai plus comme j'ai mal
    Je n'saurai plus comme j'ai mal
    Je serai l'eau des nuages
    Je te laisse parce que je t'aime
    Je m'abîme d'être moi-même
    Avant que le vent nous sème
    A tous vents, je prends un nouveau départ"

    Mylène Farmer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chris Caldwell
•• épargné ; ignoré du mal ••
avatar

▌Nombre de messages : 10
▌Points personnage : 9


MessageSujet: Re: Chris Caldwell   Dim 10 Jan - 22:41

Merci, chère amie <3 :pompom:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maureen Morgan
•• damnée ; son âme est vendue ••
avatar

▌Nombre de messages : 462
▌Points personnage : 228

▌Âge : 26 ans
▌Métier : Serveuse au Coyote
▌Statut : Célibataire

MessageSujet: Re: Chris Caldwell   Dim 10 Jan - 22:44

Ce smiley me correspond bien ! lol :pompom:

_________________
Avi by Declan. Merci
    "Comme j'ai mal
    Je n'verrai plus comme j'ai mal
    Je n'saurai plus comme j'ai mal
    Je serai l'eau des nuages
    Je te laisse parce que je t'aime
    Je m'abîme d'être moi-même
    Avant que le vent nous sème
    A tous vents, je prends un nouveau départ"

    Mylène Farmer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chris Caldwell
•• épargné ; ignoré du mal ••
avatar

▌Nombre de messages : 10
▌Points personnage : 9


MessageSujet: Re: Chris Caldwell   Dim 10 Jan - 22:45

lol! Ouais Razz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Chris Caldwell   

Revenir en haut Aller en bas
 
Chris Caldwell
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Chris eden (ex G-squad)
» Bon anniversaire, Chris
» Chris Walmer et Gil Corthis
» [Pascoe, Chris] Le journal de monsieur Chatastrophe
» JoYeUx AnNiVeRsAiRe Chris

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: MEGA ARCHIVE :: Ancien forum-
Sauter vers: