AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Maureen Morgan || Alone in the dark

Aller en bas 
AuteurMessage
Maureen Morgan
•• damnée ; son âme est vendue ••
avatar

▌Nombre de messages : 462
▌Points personnage : 228

▌Âge : 26 ans
▌Métier : Serveuse au Coyote
▌Statut : Célibataire

MessageSujet: Maureen Morgan || Alone in the dark   Lun 12 Oct - 22:16



•• MAUREEN MORGAN ••


•• IDENTITÉ

    NOM: Morgan (Pour ne faire aucune confusion, elle se fait appeler Maureen Monroe!)
    PRÉNOM(S): Maureen Mitena
    SURNOM: Marilyn (à cause de son "pseudo nom" de famille!)
    STATUT: Célibataire
    ÂGE & LIEU DE NAISSANCE: 26 ans, née à New Carby... Enfin un New Carby bien différent!
    NATIONALITÉ: Américaine
    MÉTIER: Après avoir jouer les éducatrices, puis les libraires et les photographes, Maureen est à la recherche d'un emploi, il semblerait qu'on recherche une serveuse au Coyote, elle va surement postuler pour le poste!
    GROUPE: Etrangers ... Dans ce New Carby!
    RANG: la reine des DAMNES


•• MENTAL

    CARACTÈRE: D’un naturel assez calme, ouvert aux autres, Maureen est sociable et aime aider les personnes qui en ont besoin. Elle aura plus de facilité à parler avec un jeune en difficulté qu’à une autre personne. Ce qui lui vaut d’être un peu solitaire par moment. Mais heureusement son ranch lui avait permis également de rencontrer des gens dits “normaux”. Son sens aigue de l’observation et sa curiosité sont des caractéristiques propres à Maureen, voila pourquoi en plus de son travail au Ranch, elle travaillait comme photographe indépendante pour le journal local.
    Mais Maureen avait quelques défauts, elle était parfois naïve et trop gentille. De plus, elle est très secrète sur sa vie, sentiments, elle ne va pas facilement vers des gens qu’elle apprécie. Elle est trop prévoyante, trop réfléchie, mais ce sont ces petits défauts qui font de Maureen une personne à part et aimer par beaucoup de monde.
    La Maureen de ce nouveau New Carby est encore plus secrète, encore plus sensible. Personne ne sait rien de cette jeune femme qui à débarquer un beau matin dans cette ville, en fracassant le panneau de bienvenue. Son caractère s’est un peu endurci et elle est de nouveau très refermée sur elle-même. Celle qui ne disait mots lorsqu’on l’attaquait, celle qui ne préférait pas le conflit a bien changé également, peut-être à force d’être restée trop près de Roscoe (D’un autre Roscoe, de son Roscoe) ! Elle ose de plus en plus se rebeller, se révolter, même si pour le moment, elle n’a encore rien montré de son caractère. Elle est également rancunière. Et vous devez savoir une chose : Maureen n’accorde pas facilement sa confiance aux autres, mais quand vous faîtes parti de ses amis, elle donnerait sa chemise pour vous aider. Mais au contraire, si vous avez le malheur de lui faire la moindre crasse, il vous faudra beaucoup de patience et de ténacité pour retrouver sa confiance. Vous voilà prévenu !

    DÉFAUTS MAJEURS: Rancunière ; Secrète ; Craintive.
    QUALITÉS MAJEURES: Généreuse ; Attentive ; Sensible.
    PRÉFÉRENCE SEXUELLE: Hétéro
    VICES/TROUBLES/PHOBIES: La peur de ne pas être aimée,peur d'être rejetée.
    PARTICULARITÉS: A pactisé avec le démon des croisements pour pouvoir ramener un être cher (ou presque!) à la vie! Et se retrouve dans une toute autre vie!
    MANIE(S): Maureen a une sale manie, chercher ce qu'il y a de bon en chacun! Elle chantonne également à la moindre occasion: quand elle est très concentrée, quand elle rêvasse ou bien au volant de sa voiture.
    POUVOIRS: Elle s'attire les ennuis, c'est un pouvoir ça?


•• PHYSIQUE

    TYPE: Caucasien
    TAILLE: 1m70... Enfin pas loin!
    POIDS: 60 kilos toute mouillée!
    YEUX: Bleus-verts
    CHEVEUX: Naturellement blonde (on évitera les blagues pas drôles et totalement démodées!) elle aime jouer sur leurs reflets, passant du chatain clair au blond platine. Aux mêches cuivrés ou chocolats, etc..
    CORPULENCE: Maureen n'est ni maigre ni grosse. Parfaitement proportionnée, elle est sportive, sans pour autant faire beaucoup de sport. Elle entretient simplement son tonus musculaire avec des joggings hebdomadaire et des scéances de piscine.
    PILOSITÉ: Maureen a une sainte horreur des poils, comme la plupart des femmes! lol Elle s'inflige des séances de torture mensuelle afin d'avoir les jambes toutes douces!
    SIGNES DISTINCTIFS/AUTRES:2 tatouages qui bizarrement sont resté intactes malgré son pacte! De quoi être perturbant pour celui ou celle qui y prêterait un peu trop attention.
    ¤ Une orchidée et un hibiscus entremêlés, dont les feuilles et les racines renferment les prénoms de ses disparus: Helen et Paul, ses parents. Jack son frère. Ainsi que Lan. Et pour finir Roscoe ( ajouté quelques heures avant qu'elle ne pactise avec le démon!)
    ¤ Un attrape-rêve dans le bas du dos.
    STYLE VESTIMENTAIRE: Elle est assez exubérante dans ses tenues, elle aime les couleurs, essayer tout un tas de choses. A l'aise en jupe ou en jeans, elle n'est pas spécialement fan des tailleurs, de tout ce qui est plus stricte, mais si les circonstances le lui obligent, elle passera un tailleur/pantalon sans pour autant se sentir mal à l'aise. Une tenue préférée pour Maureen: Jeans, bottes et veste en jeans ou en cuir!




•• RELATIONS

    Tout est à refaire ! Etrangère dans cette ville qui l'a pourtant vue naître... Elle ne connait personne, ou plus précisément, personne ne la connais!


•• VOUS

    VOTRE ÂGE: Un quart de siecle!
    AVATAR: Allison Mack
    PRÉSENCE:Quasi quotidienne.
    MULTICOMPTES: //
    COMMENTAIRES:

    Roscoe est un chieur de première, mais je l'aime quand même! lol

_________________
Avi by Declan. Merci
    "Comme j'ai mal
    Je n'verrai plus comme j'ai mal
    Je n'saurai plus comme j'ai mal
    Je serai l'eau des nuages
    Je te laisse parce que je t'aime
    Je m'abîme d'être moi-même
    Avant que le vent nous sème
    A tous vents, je prends un nouveau départ"

    Mylène Farmer


Dernière édition par Maureen Morgan le Lun 30 Nov - 19:19, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maureen Morgan
•• damnée ; son âme est vendue ••
avatar

▌Nombre de messages : 462
▌Points personnage : 228

▌Âge : 26 ans
▌Métier : Serveuse au Coyote
▌Statut : Célibataire

MessageSujet: Re: Maureen Morgan || Alone in the dark   Lun 12 Oct - 22:16

•• HISTOIRE


    La vie de Maureen n’est pas et n’a jamais été un long fleuve tranquille. Elle croyait pourtant avoir enfin trouvé la paix à Boston, mais son meilleur ennemi avait fait son grand retour, la replongeant dans un cruel passé. Et dans un avenir tout aussi morose, mais le destin avait voulu se venger, ou du moins, avait voulu rendre justice en offrant à Maureen une sorte de repos en ôtant la vie à celui qu’elle considérait comme une personne importante dans sa vie, malgré tout ce qu’il avait pu lui faire. Cet homme était son seul lien avec un passé, avec le souvenir d’êtres chers, avec une ville qui l’avait banni injustement. Mais revenons un peu sur ce passé si douloureux....





      Maureen & New Carby



    Maureen est née à New Carby, 4 ans après son frère ainé Jack. Issue d’une famille assez modeste : père travaillant pour le Ranch des Everton et la mère, femme de chambre au Grand Hôtel de New Carby. Ils habitaient une petite maison, à 2 km de la ville, tout près du Ranch.

    Maureen et son frère passèrent leur enfance à jouer au Ranch. Alors que son frère Jack était fasciné par les chevaux, Maureen, elle, s’émerveillait de tout ce qui l’entourait. Elle s’asseyait dans un coin, son bloc à dessin sur les genoux, et elle croquait ce qu’elle voyait. Les enfants Morgan étaient aimés par les propriétaires du Ranch, mais aussi par les employés.

    Langundo, responsable des écuries et de tout l’extérieur de la propriété, offrit un jour à la petite Maureen, un appareil photo. Il n’était pas de bonne qualité, un peu usé, pas vraiment perfectionné, mais pour la petite fille, c’était un trésor. Trésor qu’elle garde toujours précieusement. A partir de ce jour, en plus d’avoir guider Maureen sur la voie de la photographie, Langundo, dit “Lan”, devint un être très important à ses yeux. Encore plus quand à 12 ans, Maureen perdit ses parents.
    Tous les ans, le jour de leur anniversaire de mariage, les parents de Maureen escaladaient les montagnes situées à l’Ouest de New Carby. Ce jour-là, une partie de la façade nord s’effondra, emportant dans sa chute les deux amoureux.

    Jack cessa ses études et alla travailler au Ranch, quand à Maureen, elle avait suivi les traces de sa mère et faisait le ménage à l’Hôtel, le matin avant de partir à l’école et le soir, en rentrant des cours. Tandis que Maureen arrivait à surmonter la perte de ses parents, Jack sombra dans l’alcool. La vie était difficile, et les fins de mois très durs. Heureusement que les Everton étaient là pour les aider un peu. Mais malgré leur attachement pour les enfants, ils furent obligé de renvoyé Jack qui était devenu incontrôlable au Ranch. Plusieurs fois Maureen, du haut de ses 13 ans, essaya de le raisonner, mais rien n’y faisait. La situation devint encore plus critique, quand Jack et son ami Danny commencèrent à tremper dans de sales affaires. Plus rien ne semblait compter pour Jack.

    A 18 ans, Jack, Danny et toute une bande, braquèrent une banque à une cinquantaine de kilomètres de New Carby, mais cela tourna très mal. Jack fut mortellement blessé par un officier de police. Maureen, se retrouva toute seule, à 14 ans, à gérer une maison et un loyer. Les Everton l’aidèrent du mieux qu’ils purent, Lan également, qui considérait la jeune fille comme sa propre fille. Elle essaya de garder la tête froide, de rester concentrer sur ses études, mais tout devenait trop compliquer. Elle quitta l’école et travailla, elle aussi au Ranch. Elle pu compter aussi sur son ami Jason Collins, avec qui ils partageaient une formidable amitié. Mais les choses changèrent....

    Plus les mois passaient et plus le loyer était dur à payer pour Maureen. Elle aimait sa ville, elle aimait le Ranch et ses amis, mais elle n’en pouvait plus. Elle avait l’impression d’étouffer. A 18 ans, elle vendit la maison de ses parents, non sans éprouver une immense tristesse, puis elle plia bagages et alla suivre des études à la New York Art School. Elle se perfectionna en dessin mais aussi en photographie.
    A New York, elle se sentait bien, elle avait l’impression de vivre une nouvelle vie. Elle c’était fait de nouveaux amis, comme Heather, tout droit arrivée de Denver et qui connaissait bien New Carby, pour y avoir passé quelques étés. Mais vivre dans une grande ville n’avait pas que des avantages, la violence y était accrue et Maureen fut, plus d’une fois, le témoin de cela. Un soir, alors qu’elle rentrait à la cité universitaire, elle croisa une jeune fille qui n’avait pas l’air bien du tout. Droguée, enceinte, la jeune Pamuy avait plus que besoin d’aide. Maureen la prit sous son aile. Mais malgré tout, la jeune Pamuy perdit son enfant. Elle essaya de lui redonner goût à la vie, et par la même occasion, sentit quelque chose naitre en elle. La volonté d’aider ces jeunes personnes égarées du droit chemin. Comme quand elle était enfant et qu’elle avait essayé d’aider son frère.

    Maureen n’avait pas remit les pieds à New Carby depuis son départ, et elle dut y retourner pour le décès de Monsieur Everton. Madame Everton, avait elle aussi besoin de s’en aller de la ville. Elle voulait terminer ses jours dans le pays de son enfance, la Grèce, et elle légua le ranch et toute la propriété à Maureen. A 22 ans, elle se retrouvait propriétaire. Un peu confuse, au début, elle décida de reconvertir le Ranch en une sorte de foyer pour jeunes qui veulent reprendre leur vie en main.
    Lan devient l’associé de Maureen, elle ne voulait pas qu’il travaille pour elle, mais avec elle. Et elle décida de garder le nouvel employé aux écuries, pour qui elle avait un petit faible. Elle embaucha également Pamuy, la jeune fille qu’elle avait aidée pour travailler comme éducatrice. Danny, de retour en ville et après avoir fait des excuses plus que sincères à Maureen, intégra lui aussi le Ranch.
    Le Ranch du Nouveau Départ vit le jour, mais ce concept n’était pas du goût de tous. Pour certains habitants de New Carby, voir débarquer des délinquants dans leur ville n’était pas acceptable....

    [...]

    Maureen avait enfin réussit à installé une certaine confiance entre les habitants de la ville et le Ranch. Les jeunes étaient de mieux en mieux acceptés, ce qui avait donné de l’énergie à Maureen, et l’envie de continuer ses efforts pour les aider. Maureen était également heureuse dans sa vie personnelle, elle avait renouée avec Jason, son ami d’enfance, et malgré quelques réflexions cinglantes, dont Roscoe avait le secret, il avait accepté la situation et était un peu plus aimable avec Maureen. Elle c’était beaucoup rapprochée d’Angel, pour qui elle avait énormément d’estime. Mais ce rapprochement n’avait pas été du gout de tous, surtout pour Danny, qui avait cultivé une certaine jalousie pour la relation, bien qu’amical, qu’entretenait Maureen et Angel.

    [...]

    Vers les 3h du matin, à l’Est de New Carby, une explosion réveilla tout le monde. Le Ranch de Maureen avait prit feu. A l’étage, les jeunes avaient été réveillés par la déflagration, et tout le monde commença à paniquer, alors que les flammes commençaient à briller le bâtiment. Les employés mirent tout en œuvre pour sauver les jeunes. Et ce fut un succès, mais il y eut beaucoup de dommages collatéraux. Roscoe et Jason étaient arrivés les premiers sur les lieux, avant que les secours ne débarquent. Maureen était coincée au premier étage, alors qu’elle avait fait sortir des derniers jeunes. Lan, était parti la cherché, bravant les flammes, Jason à sa suite. Jason arriva à grimpé à l’étage et escorta Maureen jusqu’au rez-de-chaussée, là où les attendait Lan. Mais tout s’effondra, les flammes ayant attaqué la charpente du Ranch. Une poutre soutenant le premier étage tomba sur Jason, il fut tué sur le coup, sous les yeux de Maureen. Mystérique, elle ne voulait pas laisser Jason, Lan réussi à l’évacuer.

    L’incendie causa la mort de 4 personnes : Jason, Danny, Pamuy et d’une jeune fille venue au Ranch pour échapper à la drogue. Une enquête fut mener mais déjà les commères de New Carby mettait en cause les jeunes du Ranch. Une rumeur commença à circuler : un jeune, expert en explosif, aurait fait exploser le Ranch. Les rumeurs n’étaient bien sûr pas fondées, mais tout le monde se borna à les croire. Tandis qu’en dehors tout le monde montrait Maureen du doigt, celle-ci était au chevet de Lan qui, à la suite de l’incendie, avait développé une infection pulmonaire après avoir subit de graves brulures des voies respiratoires. En deuil, elle fut soutenue par Angel, qui lui aussi était affecté par tout ce qui c’était passé. Maureen, rejetée par la population de New Carby, ne put assister aux obsèques de Jason, son ami. Roscoe lui-même la tenait pour responsable de sa mort. Elle fut encore plus abattue quand quelques jours plus tard, Lan succomba à ses blessures. Elle perdit la seule personne qui al comprenait vraiment, et avec laquelle elle se sentait en sécurité. Lan incarnait la famille qu’elle avait perdue, et pour la seconde fois, elle se retrouva orpheline.




      Un nouveau départ, une nouvelle vie, loin de New Carby


    Elle avait fait ses bagages, sans se retourner. Sans un mot pour les habitants de New Carby qui l’avait condamné. Elle était celle qui avait mis la pagaille à New Carby, celle qui avait tué Jason. Ils ne semblaient plus se rappeler qu’il y a longtemps, elle avait été l’une des enfants chéries de la ville, qu’elle avait vécue des drames que peut de gens aurait pu surmontée, qu’elle avait grâce à son ranch, permis à New Carby d’avoir des fonds et des subventions pour remettre en était les routes, et certains bâtiments de la ville. Tout le monde préférait la montrer du doigt !

    Elle avait quitté New Carby, encore, mais sans regrets cette fois-ci. Plus rien ni personne ne la retenait dans cette ville minable où les gens préférait vivre leur petite vie misérable plutôt que de tendre la main à ceux qui en avait besoin. Elle avait passé quelques jours chez une de ses anciennes amies qu’elle avait connue à NY, puis avait finalement porté son choix sur Boston, pour commencer une nouvelle vie.
    Après avoir vécu plusieurs semaines dans un petit hôtel miteux, tout en travaillant comme vendeuse dans une librairie du Boston Mall, elle avait enfin eut des nouvelles de l’enquête concernant l’incendie du Ranch. Résultats des investigations : un incendie accidentel, dut à une fuite souterraine de gaz naturel. Personne n’aurait pu prévoir cela, personne n’était en cause non plus. Pour Maureen cependant, cela n’effaçait en rien le chagrin qui la tiraillait. Ni les cauchemars qu’elle faisait toutes les nuits revoyant Jason mourir devant elle, ou encore Lan partir en fumer. Suite à une journée chargée au Boston Mall, elle fit un malaise : conduite aux urgences, les médecins conclurent à un manque évident de sommeil et lui conseillèrent d’aller consulter un psy, ce qu’elle fit sans hésiter. Après plusieurs semaines de thérapie, Maureen put enfin faire des nuits quasi complètes. Son psychiatre lui avait conseillé d’écrire tout ce qui la travaillait, une forme d’exutoire et c’est ce qu’elle fit avec entrain. En couchant sur le papier tout ses malheurs, toutes ses peurs, toutes ses angoisses, la jeune femme semblait aller de mieux en mieux. Elle pu reprendre aussi l’une de ses passions qu’elle avait délaissé depuis son départ de New Carby : la photographie.


    Au hasard de rencontre, elle raconta son histoire, ce qui intéressa un éditeur qui lui proposa d’écrire une fiction ayant pour thème sa vie. Ce qu’elle fit bien volontiers, non pas pour la gloire ou la célébrité, mais simplement pour se libérer de tout ce qui avait pu lui arrivé dans la vie. Elle publia un livre, ayant pour titre “Les malheurs de Mitena” et le signa sous le pseudo de Maureen M. Morgan. Les personnes connaissant Maureen depuis longtemps connaissait ce surnom, enfin ceux qui lui était proche. Mitena était un de ceux qu’utilisait parfois Lan. Encore une fois, elle lui rendait un vibrant hommage, tout au long de ce livre, comme pour le remercier d’avoir été là pour elle tout au long de sa vie. Sur les premières pages du livre, on peut lire ceci : “Je dédie cet ouvrage à mes parents, mon frère. Ainsi qu’à Jason, mon ami pour la vie, mais surtout à Lan pour avoir veillé sur moi.”

    Le livre, à peine publié, fut très bien accueillit par la critique. Le succès était au rendez-vous, ce qui permit à Maureen de mettre de l’eau dans son vin. Elle essayait de se reconstruire petit-à-petit et enfin elle semblait voir le bout du tunnel. Masi ca vie n’était pas vraiment évidente, surtout que la solitude lui pesait beaucoup. Elle aurait voulu appeler Angel, voir Roscoe par moment, mais elle voulait tourner la page... Elle avait prit une décision très difficile, et elle ne voulait pas revenir en arrière. Lan, lui avait cité un proverbe amérindien avant de s’éteindre : Seuls ceux qui espèrent peuvent survivre au destin lui faire face et l'absorber. Voila pourquoi elle avait poursuivi sa route. Elle espérait que tout rentrerait dans l’ordre, qu’elle ne souffrirait plus, ou moins.

    Et sa foi en la parole de Lan fut récompensée : elle reçut une somme d’argent colossale de la part de l’assurance, concernant le Ranch. Elle en donna une grande partie aux familles des victimes de l’incendie et en garda assez pour elle, afin d’ouvrir son commerce. Au Sud de Boston, sur Broadway Street, elle acheta les locaux d’un ancien petit restaurant et le transforma en librairie, mais également en galerie. La libraire/galerie de Maureen, qui porte le nom de L’art de lire... était située dans une rue très commerçante, de quoi ce donner toutes les chances de réussir. Elle y exposait ses photos, et donnait sa chance aux jeunes des environs afin qu’ils y exposent leurs œuvres également. Dans la partie librairie, elle avait créé un atelier d’écriture, pour les écrivains en herbes et avait déjà publié deux nouvelles de certains de ces jeunes. Sa nature généreuse et son envie d’aider les autres, prenant le pas sur tout !

    Sa nouvelle vie à Boston se passa pour le mieux, tout allait pour elle. Sa nouvelle vie lui plaisait et malgré l’absence de certaines personnes, Maureen s’en sortait plutôt pas mal. Trouvant le réconfort auprès de certains clients ou commerçants du coin, avec qui Maureen s’était lié d’amitié.

    Mais cette sérénité fut de courte durée. L’arrivée d’un certain Roscoe Hills ficha tout en l’air. En l’espace de 5 minutes, il détruit ce que Maureen avait tenté de reconstruire. Elle haïssait cet homme qui ne pouvait vivre sa vie, sans gâcher celle de Maureen. Une haine qui alla jusqu’à l’envie de le faire souffrir jusqu’à la mort. Cet homme l’avait poussé à bout, l’avait épuisé mentalement. Elle avait fuit New Carby et plus spécialement ce minable et quelques jours avant un évènement crucial dans sa vie, il avait fait le voyage jusqu’à Boston pour lui pourrir une dernière fois la vie. Cela n’avait jamais eu aucun sens pour Maureen. Elle avait tenté de comprendre pourquoi alors qu’il avait une vie plutôt heureuse, il avait débarqué à Boston. Sa petite vie paisible aurait pu être gâchée à la minute où il frappa Maureen. Incarcéré, Maureen avait le choix entre le laisser croupir en prison ou bien lui donné sa liberté. Et malgré tout ce qu’elle pouvait penser de lui, malgré tout ce qu’il avait pu lui faire, Maureen ne pouvait le laisser passer 3 à 5 ans de sa vie derrière les barreaux. Elle n’avait même pas pu laisser cet ignoble type sans la protection d’un attrape-rêve ! La victime protégeant son bourreau !

    Elle avait fini par retirer sa plainte deux ou trois jours après une visite éprouvante à la prison de Boston. Espérant ne plus jamais avoir à faire à cet abruti de première !


_________________
Avi by Declan. Merci
    "Comme j'ai mal
    Je n'verrai plus comme j'ai mal
    Je n'saurai plus comme j'ai mal
    Je serai l'eau des nuages
    Je te laisse parce que je t'aime
    Je m'abîme d'être moi-même
    Avant que le vent nous sème
    A tous vents, je prends un nouveau départ"

    Mylène Farmer


Dernière édition par Maureen Morgan le Mar 27 Oct - 1:04, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maureen Morgan
•• damnée ; son âme est vendue ••
avatar

▌Nombre de messages : 462
▌Points personnage : 228

▌Âge : 26 ans
▌Métier : Serveuse au Coyote
▌Statut : Célibataire

MessageSujet: Re: Maureen Morgan || Alone in the dark   Lun 12 Oct - 22:17

•• HISTOIRE (suite)


      Entre la vie et la mort, il n'y a qu'un pas, entre la tristesse et le bonheur, il y a une route infinie.



    Roscoe Hills était un être abject ! Mais quand le téléphone sonna, ce matin-là, la seule chose qui traversa l’esprit de Maureen, c’était que Roscoe Hills était le meilleur ami de Jason et que tout comme elle, il avait souffert de la mort de ce dernier. Et qu’il était le seul à pouvoir comprendre ce qu’elle ressentait.

    A la morgue, Maureen identifia le corps sans vie de Roscoe et elle ne pu réprimer sa colère. Elle lui en voulait de l’avoir fait souffrir, de n’avoir jamais accepté son amitié, elle lui en voulait de l’avoir accusé de meurtre et de tout les maux du monde. Mais pire que tout, elle lui en voulait d’être mort et de laisser toute seule. Seule avec son chagrin, sans que personne ne puisse réellement la comprendre. Il avait rejoint Jason dans l’au-delà et elle ne pu que reconnaitre que cette fois-ci : Roscoe était le grand gagnant !

    Entre colère et tristesse, elle assena quelques coups de poings sur le corps froid du jeune homme avant de s’effondrer et de pleurer. La scène semblait presque irréelle, et Maureen aurait tout fait pour voir la tête de Roscoe en pareille circonstance. Elle avait déposé sa tête sur le torse du jeune homme, comme une amante esseulée, tout en pleurant à chaudes larmes. Elle avait profité de cette proximité pour retracer avec son index les larges cicatrices qui zébraient son torse, souvenirs d’un soir d’été au bord du lac. A cette époque, tout n’était pas rose entre eux, mais tout n’allait pas trop mal quand même. Jamais elle n’avait été si proche de lui qu’à cet instant précis, et malgré la froideur et la morbidité de la situation, elle ne pouvait s’empêcher d’être en contact avec lui. Le seul souhait qu’elle aurait voulu à l’époque où il était vivant, c’était de partager sa peine avec lui, de pouvoir pleurer dans ses bras et de pouvoir le serrer fort contre elle, comme pour lui prouver qu’elle serait là pour lui. Mais cet imbécile avait toujours mis de la distance entre eux, ce jaloux n’avait jamais rien comprit ! Elle fini par quitter la morgue, elle hésita un moment à déposé un baiser sur le front de Roscoe, mais elle se recula avant de pouvoir déposer ses lèvres sur la peau glacée du cadavre. Roscoe ne méritait pas cette marque d’affection.

    Elle croyait avoir fait ses adieux à New Carby pour toujours, mais Roscoe, même depuis l’au-delà, l’obligea à faire un dernier voyage vers cette ville qui l’avait rejeté. Etant témoin, elle avait été obligé de raccompagner le corps de Roscoe jusque là-bas, mais au détour d’un croisement tout bascula.





      Le passé est une terre étrangère : on y fait les choses autrement qu'ici.





    Un croisement de route, 3 pierres en plein milieu du carrefour, une brume épaisse puis .... le trou noir.
    Dissipant le brouillard qui avait envahi son crâne, Maureen prit conscience de la situation mais trop tard. Déjà le panneau de bienvenue à New Carby n’était plus évitable et c’est avec violence qu’elle le heurta. Elle reprit péniblement connaissance, une douleur lancinante dans le crâne, ainsi qu’au niveau de sa cuisse droite. Elle tenta de relevé la tête mais tout tourna autour d’elle et elle retomba dans les vaps.

    C’est une voix grave mais rassurante qui la sortie de sa léthargie l’espace de quelques minutes. Un homme impressionnant, avec ses yeux clairs et sa peau halé, sa barbe mal taillée et ses dreadlocks qui lui entouraient le visage. Elle releva prudemment la tête et constata que l’avant de son pick-up était dans un sal état ! Elle était sortie de la route et elle se trouvait en plein champ. L’homme lui conseilla de ne pas bouger, lui promettant que les secours allaient arriver et qu’il s’occuperait personnellement de sa voiture. Et il tenu ses promesses car déjà les sirènes d’un camion de pompier raisonnait. Elle ne se souvenait pas d’une caserne de pompiers à New Carby se qui la fit étrangement sourire. Elle avait une impression étrange...

    Mais elle n’eut pas le temps de réfléchir au sujet, car déjà un pompier venait s’occuper d’elle, réveillant la douleur dans sa jambe ainsi que dans sa tête et la minute suivante, elle perdait de nouveau connaissance.




_________________
Avi by Declan. Merci
    "Comme j'ai mal
    Je n'verrai plus comme j'ai mal
    Je n'saurai plus comme j'ai mal
    Je serai l'eau des nuages
    Je te laisse parce que je t'aime
    Je m'abîme d'être moi-même
    Avant que le vent nous sème
    A tous vents, je prends un nouveau départ"

    Mylène Farmer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Maureen Morgan || Alone in the dark   

Revenir en haut Aller en bas
 
Maureen Morgan || Alone in the dark
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Collection] Morgan Kane (Champs Elysées)
» The dark knight
» THE DARK KNIGHT - HARVEY DENT/DOUBLE FACE (MMS81)
» Charles Morgan
» [ VIDEO ] Notre Chevalier de GROLAND et le DARK DOG 2009

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: MEGA ARCHIVE :: Ancien forum-
Sauter vers: