AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 •• Le contexte

Aller en bas 
AuteurMessage
Roscoe T. Hills
•• hanté ; chassé dans ses rêves ••
avatar

▌Nombre de messages : 319
▌Points personnage : 50


MessageSujet: •• Le contexte   Jeu 8 Oct - 5:01


•• L E . C O N T E X T E


    « Bienvenue à New Carby, petite ville paumée au beau milieu de l’Arizona. Population : 1800 habitants... enfin d’après le dernier recensement. New Carby est sans conteste une petite bourgade où personne n’y viens avec plaisir, à moins que vous soyez totalement givrée ou bien paumé. Dans ce bled, il n’a rien à faire. Demandez-le donc aux habitants ! Ils vous diront tous la même chose : New Carby est un petit coin perdu au fin fond du trou du cul du monde.

    La plupart des jeunes de New Carby rêveraient de quitter cet endroit maudit. Certains y parviennent, mais y reviennent souvent après quelques années. New Carby est une ville attachante... Étrangement attachante !

    A voir votre tête, il semblerait que vous soyez sur le point de quitter la ville, mais attendez ! Allons d'abord visitez les lieux, peut-être trouverez-vous un certain charme à cette petite bourgade perdue au milieu du relief accidenté de l’Arizona ? »



      « L’entrée de la ville est des plus accueillante, mis à part le Borro Jim Hotel qui gâche un peu le paysage. Bien des gens voudraient le voir démoli, mais il fait parti du patrimoine historique de la région car bien des choses se sont passé en ses murs. D’heureux évènements : comme la naissance d’un des fondateurs de la ville, ou bien les fiançailles du propriétaire des lieux. Mais également des évènements beaucoup plus morbides : l’une des chambres du dernier étages seraient propices au suicide. En effet, 24 clients s’y sont déjà donné la mort ! Mais passons...

      Si vous voulez en connaître d’avantage sur la ville, je vous conseille d’aller faire un petit tour au musée des arts Amérindiens. Ou allez donc à la bibliothèque consulter les archives. Vous apprendrez beaucoup de choses là-bas. Certaines monstrueuses, certes, mais ne soyez pas si effrayé, la plupart des faits répertoriés font partis du folklore local. Des légendes urbaines, rien de plus... »



      « Vous voulez savoir qui sont ces personnes dont les noms figurent sur le parvis de la mairie ? Et bien... ce sont les habitants qui ne sont plus de ce monde. Et oui, la vie suit son cours et le cimetière se remplit peu à peu. Depuis quelques années, je dois avouer que les morts se font de plus en plus nombreux. La cloche de la chapelle sonne un peu trop le glas et si cela continue, le maire devrait songer à agrandir le cimetière. Mais le pauvre maire a tellement à faire, et si peu de soutient. Beaucoup de monde lui reproche la mort de certaines personnes, comme s’il était responsable des noyades des deux lacs ou des éboulements à la mine ! C’est vrai, au premier abord, cette ville est loin d’être accueillante et beaucoup de morts restent inexpliquées. Le prêtre à même fait appelle à un exorciste qui devrait arriver d’ici peu. »

    « De vous à moi, je pense que ce bonhomme est un imposteur de première, tout comme les soi-disant chasseurs de fantômes qui se sont installés au motel ! Je comprends pourquoi la gérante de la Libellule n’a pas acceptée de leur louer une chambre ! A sa place j’aurais fais pareil. Ils sont vraiment étranges ! A moi, ils me filent la chair de poule. Mais bon, nous n’allons pas faire de tri à l’entrée de la ville, cela serait mauvais pour les affaires et la réputation de New Carby... surtout que depuis que le Coyote organise ses soirées du vendredi la ville semble revivre petit à petit. Le Coyote, c’est l’endroit branché du coin et le vendredi, c’est carrément la folie ! Les clients viennent même de Sedona et au-delà pour venir voir les Coyotes danser sur le bar. C’est un spectacle assez spécial mais très prisé... surtout par la gente masculine. La bière y est également excellente. Ce bar est moteur pour l’économie de la ville. L’auberge de la Libellule et son chef cuistot de renom y sont également pour quelque chose. Mais le plus gros de l’économie provient des récoltes et des élevages.

    Et oui, bien que la ville soit charmante et très urbaine par certains aspects, nous ne pouvons renier notre esprit rural ! Et nous en somme fiers ! Prenez par exemple l’exploitation de Maïs des Anderson, ou bien l’orangeraie des Tucker. Leur rendement est à leur apogée depuis quelques mois. Les terres sont fertiles et l’irrigation y est pour beaucoup. Les anciens mettent ces récoltes fructueuses sur le compte des esprits amérindiens qui continuent d’errer sur leurs terres. Les jaloux penchent plutôt sur des pactes passés avec l’esprit du croisement des deux routes ! Mais bon, encore une fois, la plupart des ragots du coin ne sont que de simples délires de papis séniles qui veulent foutent la trouille aux jeunots ! Ce qui entre nous est bien ridicule, car allez donc faire un tour dans le désert ou bien dans les canyons, une nuit de pleine lune, et là vous aurez la trouille de votre vie ! Les coyotes qui hurlent à la mort, les couguars qui se baladent un peu partout et le vent qui produit de drôle de son au contact des roches. Si vous voulez tenter l’expérience, allez au Ranch des Hills, et demander à l’indigène de vous servir de guide, sensation fortes garanties ! »



      « Vous entendez ? On dirait... Oui c’est bien ça ! Les pompiers sont de sortie... encore un départ de feu inexpliqué, je parie ! Ah non, ils s’en vont vers les deux lacs. Un conseil, n’allez pas vous baignez... C’est très dangereux. L’eau parait calme et paisible mais il y a eu bien trop de morts emportés par le courant ! Ouais, vous avez bien entendu ! Le courant dans le lac est très fort à ce qu'on raconte.

      Bon, je crois que nous avons fait le tour. Je vous ramène au croisement des deux routes ? Vous trouverez votre chemin facilement ensuite, tout droit pendant quatre heures jusqu’à Sedona ! Oh... tenez, regarder ces trois turquoises au beau milieu du croisement ! La légende raconte que quiconque les ramasserait serait en mesure de pactiser avec le diable et de lui demander ce qu’il veut en échange de son âme ! Mon grand-père les a ramassé une fois et... que dalle ! Pas de diable, ni de méchant esprit amérindien sont venus le chercher ! Il est mort y’a pas longtemps, il est parti faire une promenade dans le désert et c’est fait attaqué par un puma !

      Alors, que décidez-vous ? Vous reprenez la route vers Sedona ou bien es-ce que je vous paye un burger au Carby Grill ? »



Dernière édition par Roscoe T. Hills le Lun 26 Oct - 5:48, édité 56 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
•• Le contexte
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» utiliser le vocabulaire adapté au contexte
» Site sur la déco du Titanic/Olympic (contexte ou origine)
» "La terre" dans le contexte biblique
» Contexte Historique
» Les meilleures phrases du forum, sorties de leur contexte

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: MEGA ARCHIVE :: Ancien forum-
Sauter vers: